Acquisition numérique

La révolution numérique impacte l'édition traditionnelle des revues scientifiques. Cette migration risque de priver certaines bibliothèques scientifiques de disposer d'archives de référence papier à partir de cette mutation économique. En effet, contrairement à la tradition séculaire d’indépendance d’archivage des bibliothèques publiques, les éditeurs tendent à privilégier un modèle de licence avec restriction d'accès. Cette pratique prive les chercheurs d’un accès aux textes pendant toute la durée de la licence.

Pour conserver et rendre accessible la production des principales revues françaises ou européennes, Mathdoc a entrepris en partenariat avec leurs éditeurs un vaste programme d’acquisitions régulières des parutions récentes. Lorsqu'un éditeur partenaire a achevé la production de son programme éditorial pour l’année écoulée, il exporte ses données selon son propre agencement ; textes intégraux PDF, métadonnées XML y compris les bibliographies. A réception des fichiers, Mathdoc ré agence ces métadonnées dans un format XML ouvert, uniforme et adapté pour une exploitation dans les sites documentaires ; portail Mathdoc, Numdam, mini-DML, EuDML, etc… Ce processus d'acquisition et de diffusion accroît la visibilité des documents et leur référencement.

Dans le cadre d'une politique de libre accès, à terme, un créneau mobile a été décidé entre les partenaires. Le texte intégral est archivé et seule la référence au site de l'éditeur (DOI) est fournie aux internautes pour qu’ils puissent consulter la notice bibliographique du nouvel article. A l'issue de ce délai suivant la parution, les textes intégraux deviennent accessibles en accès libre sur le site Numdam.

Processus d'acquisition